Journée du macaron : Vous pensiez tout savoir de lui ?

Toujours partir sur une bonne base

Le macaron est un petit biscuit à base d’amande, de sucre, et de blanc d’œuf. Il doit être croquant à l’extérieur, et moelleux à l’intérieur.

Vous le croyez Français ?

C’est au Moyen Âge qu’est apparu en Europe le macaron, en premier lieu en Italie sous le nom de Maccherone. Il arriva en France deux siècles plus tard grâce à Catherine de Médicis qui les auraient servis lors des noces du Duc Anne de Joyeuse en Ardèche en 1581.

Croquant, Moelleux, les deux ?

À l’époque le macaron n’était qu’un simple biscuit en Italie, soit plutôt croquant. C’est en 1830 que deux chefs français décident d’accoler deux biscuits ronds à l’aide d’une ganache moelleuse. C’est ainsi que née le célèbre macaron parisien. Aujourd’hui le macaron original à base de biscuit, et le macaron Parisien sont déclinés en saveur sucrée et salée.

La French touch

Est à l’origine du macaron Parisien le petit-fils de Louis-Ernest Ladurée. C’est au début du XXème siècle que le pâtissier Parisien décide de joindre deux biscuits à base d’amande à l’aide de confiture ou de crème au beurre colorée et fruitée.

Le Saviez-vous ? On dénombre plus de quarante spécialités de macarons régionales en France.

 Le pays basque, C’est en 1660 qu’Adam Pâtissier Basque offre à Louis XIV pour son mariage des macarons. Depuis ils sont la fierté de Saint Jean de Luz.

La Lorraine avec les macarons de Boulay et de Nancy. Boulay lance ses macarons en 1854 en respectant la recette traditionnelle sans ganache, ils sont également fabriqués avec des amandes fraichement broyées à la main. Quant à celui de Nancy il contient des amandes de Provence.

Le Centre : Créé au 8ème siècle par les moines de l’abbaye de Cormery, le macaron ressemble plus à un rocher à la noix de coco qu’a un macaron. Alors Catherine de Médicis ? Êtes-vous sure d’être à l’origine des macarons en France ?

La Picardie : Ressemblant à un palet breton, le macaron d’Amiens a un cœur très fondant grâce à l’utilisation de l’amande Valencia et du miel.

Poitou-Charentes : Le macaron de Montmorillon, semblable à celui de Boulay, il est fondant et laisse découvrir des rayures sur le dessus lors de la cuisson.

Ardèche : Le macaron de Joyeuse, très croquant il n’a rien de fondant. Il s’agit d’un gâteau sec car il est à base de farine.

Midi Pyrénées : Le macaron Leopold est originaire du nord de Toulouse, son onctuosité est à pour origine les amandes italiennes Bari. De plus le Tarn et Garonne a aussi son macaron à l’ancienne celui de Leuzerte.

Parce que chaque raté a du bon…

Les macarons Basques appelés “les Mouchous”, sont nés en 1948 suite à une erreur de confection. Leurs particularités ? les deux coques du macaron sont plates et dénuées de garniture.

Ça vous a donné l’eau à la bouche ? On vous l’accorde, avec ses couleurs printanières et ses parfums à l’infini, difficile de résister à cette jolie pâtisserie tout en rondeur.

Pour en commander, retrouvez nos partenaires sur marche-prive.boutique