6 crêpes pour une lune de miel !

Chaque année à la chandeleur, la crêpe s’invite dans nos maisons (et au travail si possible !). Connaissez-vous l’origine de la Chandeleur ?
Les bretons sont-ils vraiment les inventeurs de la crêpe ?
Insolites ou drôles, nous verrons également quelques traditions qui l’entourent !

Au fait, vous ne voyez pas le rapport avec le titre ? Il y en a un pourtant ! Ne vous inquiétez pas, vous le découvrirez plus bas 😉

La Chandeleur, c’est quoi ?

Non, rien à voir avec Chandler, vraiment !

Plus sérieusement, l’origine de ce mot est latine et païenne : la festa candelarum qui veut tout simplement dire la “fête des chandelles”.

Fête antique

En premier lieu, pendant la Rome antique, les romains organisaient le 15 février une fête en l’honneur du dieu Pan (oui, celui qui a donné son nom à la fameuse flûte !), dieu mi-homme mi-bouc, protecteur des bergers et des troupeaux, et parcouraient les rues en brandissant des flambeaux.

Fête chrétienne

C’est au Vème siècle que le pape Gélase Ier en fera une fête religieuse pour célébrer la présentation de Jésus au temple, 40 jours après Noël, soit le 2 février. Des processions étaient organisées et les fidèles devaient allumer des cierges à l’église et les rapporter chez eux. Si ceux-ci réussissaient à le garder allumé tout du long, celui-ci devait leur assurer protection pour l’année à venir. Ce sont ces cierges (ou chandelles) qui donneront leur nom à cette fête !

Mais que vient faire la crêpe dans tout ça ?

On trouve plusieurs théories pour expliquer cela :

  • Tout d’abord, sa forme ronde et sa couleur jaune seraient censées rappeler le soleil, marquant ainsi la fin de l’hiver. Manger des crêpes était donc considéré comme une tradition essentielle afin de garantir un blé de qualité, comme l’explique le proverbe suivant :“Si point ne veut de blé charbonneux, mange des crêpes à la Chandeleur.”
  • Il existe une autre théorie, historique celle-ci, selon laquelle le pape Gélase aurait offert des galettes, préparées à partir de farine et d’oeufs, à des pèlerins épuisés qui arrivaient à Rome. C’est cet événement qui lui aurait donné l’idée de créer la fête de la chandeleur.

Histoire de la crêpe

Les premières crêpes, d’après certains historiens, datent de 7000 ans avant Jésus Christ. Elles ne portaient pas encore ce nom et ressemblaient plutôt à une galette assez épaisse. Elles étaient préparées sur des pierres plates chaudes sur lesquelles on versait une pâte obtenue à partir de diverses céréales écrasées et d’eau.

La crêpe, à proprement parler, est apparue bien plus tard, en Bretagne, autour du XIIIème siècle. En effet, c’est à cette époque que débuta la culture du sarrasin rapportée des croisades en Asie. Les premières crêpes étaient donc préparées à base de blé noir (comme les galettes bretonnes qu’on connait très bien).
Les crêpes au froment sont apparues bien plus tard, vers le début du XXème siècle.

Les traditions autour de la chandeleur

Vous ne voyez toujours pas le rapport avec le titre ? On y vient !

Faire sauter les crêpes avec une pièce d’or

Cette coutume consiste à tenir une pièce d’or dans la main gauche (un Louis d’or quand on en possède un, sinon une pièce de valeur) et à faire sauter les crêpes de la main droite : si la crêpe retombe bien, on est assuré de ne pas manquer d’argent dans l’année.

Pour avoir testé, à défaut de rendre riche, ça a au moins le mérite de permettre de s’amuser en famille !

Déposer une crêpe enroulée autour d’une pièce sur une armoire

Jadis, dans certaines régions, il était de coutume de faire sauter la première crêpe avec une pièce d’or comme expliqué au-dessus. Mais en plus de cela, la crêpe était ensuite enroulée autour de la pièce puis, après être passée dans les mains de toute la famille, était déposée sur une armoire jusqu’à l’année suivante. A la chandeleur suivante, on récupérait les restes de la crêpe et la pièce devait être offerte à une personne démunie. Ce rituel était censé apporter prospérité à la famille.

Lancer une crêpe par dessus une armoire

Dans certaines régions, il est de coutume de lancer une crêpe par dessus une armoire, ce qui serait censé garantir de bonnes récoltes durant l’année.

Faire sauter 6 crêpes pour trouver l’amour

Dans certaines régions, les jeunes femmes désireuses de se marier dans l’année devaient faire sauter 6 crêpes à la suite sans les faire tomber. Si elles réussissaient, elles étaient susceptibles de rencontrer l’élu de leur coeur dans l’année.

Au cas où, c’était ici le rapport avec le titre 🙂

Attention au gage !

Dorénavant, les rituels avec une pièce ont quasiment disparu mais on continue de faire sauter les crêpes !
Et si elle tombe, vous savez ce qu’il en coûte ?! Un gage !

Commandez vos  crêpes pour la chandeleur chez vos commerçants !